Présentation

Pour gérer les données d’observation et de surveillance du littoral, l'Ifremer a développé le système d'information (SI) Quadrige, qui associe des interfaces de saisie, plusieurs bases de données et une panoplie d'outils d'interprétation et d'élaboration de produits de valorisation.

Opérationnel depuis plus de vingt ans, le SI Quadrige est aujourd’hui inscrit comme système d’information de référence pour la gestion des données de surveillance littorale effectuée dans le cadre de la DCE. Il fait partie du Schéma National des Données sur l’Eau (SNDE - Arrêté du 26 juillet 2010 approuvant le schéma national des données sur l'eau). A ce titre, Quadrige est une « banque », contribuant aux « Systèmes d’Information Fédérateurs » que sont le Système d'Information sur l’Eau (SIE), le Système d’Information pour la Biodiversité (SIB) et le futur Système d'Information sur le Milieu Marin (SIMM). Il participe aux travaux du Service d'Administration National des Données Relatives à l'Eau (SANDRE).

Ainsi, le SI Quadrige a pour mission première la gestion et la valorisation des données issues des réseaux de surveillance du littoral mis en œuvre par l'Ifremer et ses partenaires institutionnels notamment dans le cadre des suivis réglementaires (e.g. Directives européennes sur l’environnement, Loi sur l’Eau). Mais, depuis la création du SI, l’Ifremer investit continuellement pour dépasser ce cadre réglementaire de la surveillance environnementale et sanitaire. Ainsi, le SI Quadrige est utilisé pour gérer d’autres données marines, principalement de surveillance et d’observation (e.g. surveillance de la croissance et de la mortalité des ressources aquacoles, Réseau de suivi des POrts Maritimes, suivis des Aires Marines Protégées, données issues de la recherche), toujours dans un esprit de sauvegarde et pérennisation des données scientifiques sur le milieu marin et d’accessibilité à ces données (interopérabilité, diffusion, valorisation).

Le schéma qui suit résume l’ensemble des outils liés au SI Quadrige :

Quadrige contient des résultats sur la plupart des paramètres physiques, chimiques et biologiques de description de l'environnement. Les premières données datent par exemple de 1974 pour les paramètres de la qualité générale des eaux et les contaminants, 1987 pour le phytoplancton et les phycotoxines, 1987 pour la microbiologie, du début des années 1990 pour le benthos. Elles sont mises à jour en permanence.

Enjeux

Un système d'information comme Quadrige joue un rôle essentiel. Il assure plusieurs fonctions qui le rendent indispensable :

  • la bancarisation des données élémentaires d'observation, c'est à dire des résultats d'analyses de l'ensemble des réseaux d'observation et de surveillance. Cette bancarisation est sécurisée, optimisée, encadrée et évolutive. Il s'agit, dans tous les sens du terme, d'une "banque", avec toute la rigueur de gestion que cela sous-entend,
  • la diffusion des données : dès lors que celles-ci sont bancarisées et qu'un niveau de qualité leur est associé, elles deviennent disponibles pour un grand nombre d'applications,
  • l’interprétation et la valorisation de la donnée.

Ce système est donc central : il est le passage obligé des données d'observation entre la "récolte" terrain et sa mise à disposition sous de très nombreuses formes.

Quadrige est aujourd'hui désigné par le Ministère de la Transition écologique et solidaire comme le système d’information de référence pour les eaux littorales. Par conséquent, le système est conçu dès l’origine pour être largement ouvert vers nos partenaires et s’appuie sur des référentiels, qui pour l’essentiel sont des référentiels nationaux et partagés par l’ensemble des acteurs de l’eau.

Avec l’arrivée de la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin (DCSMM), le périmètre des données bancarisées dans Quadrige s’est élargi à d’autres thématiques, en accueillant notamment les données issues des suivis des déchets en mer.